[Critique] Everybody knows : un Farhadi peu inspiré

Présenté en ouverture et en compétition au festival de Cannes 2018, Everybody knows était pour le moins attendu au tournant. Nouvelle réalisation d’Asghar Farhadi, précédemment récompensé pour Une séparation et Le Passé, Everybody knows se déroule cette fois-ci en Espagne et a pour têtes d’affiche Javier Bardem et Penelope Cruz. De quoi attiser la curiosité… mais le thriller n’est finalement pas à la hauteur des attentes publiques et critiques.

Un premier acte réussi

Pour son premier film en terre espagnole, Asghar Farhadi surprend par l’authenticité de ses décors et de son atmosphère de petit village, qu’il saisit avec justesse et efficacité. Le premier acte ne souffre d’aucun temps mort et bénéficie d’une fluidité complète, en raison d’un montage dynamique et d’une écriture des dialogues très vivante. Farhadi réussit le tour de force d’incarner plus d’une dizaines de voix différentes à l’écran, de tracer rapidement les contours de leurs personnalités et de permettre au spectateur de cerner la nature des relations de chacun. Car il s’agit bien d’un drame familial, compliqué de conflits et de secrets, dont la force des enjeux à venir dépend entièrement de ce premier acte introductif.

Bardem et Cruz sont l’un comme l’autre très bons, accompagnés de surcroît par des seconds rôles tout aussi convaincants, des plus âgés aux plus jeunes. Rétrospectivement, on s’interroge sur la fracture évidente entre ce premier acte et la suite, qui n’est pas seulement narratve, mais aussi qualitative, à croire que Farhadi était bien plus à son aise pour écrire une séquence de mariage qu’un thriller linéaire.

Un whodunnit paresseux

Passé ce premier temps, nous entrons dans un autre film : un whodunnit, comme on appelle ainsi le sous-genre du thriller dont l’enjeu principal consiste à trouver l’identité du coupable du crime. On quitte l’ambiance festive et sa temporalité dilatée, voici désormais qu’on entend le compte-à-rebours classique des fictions d’enlèvement et qu’on se prend presque malgré soi au jeu. Pourtant, rien dans cette partie laborieuse ne « prend » réellement, ni le suspense, ni les conflits.

C’est que Farhadi laisse se dérouler le fil d’une intrigue que nous avons déjà vue et lue cent fois, souvent avec plus de finesse et de complexité qu’ici. Le plus déconcertant étant sans doute que Everybody knows n’est ni complètement un bon thriller, ni complètement un bon drame familial (ni une bonne composition des deux à la fois). D’un côté, il ouvre des pistes comme n’importe quel whodunnit le ferait, d’un autre, il ne semble pas s’assumer comme tel en balayant le moindre soupçon et en coupant l’herbe sous le pied de tout potentiel twist. Faut-il alors y voir un prétexte savant pour raconter l’implosion d’une famille (et y trouver son compte) ? Peut-être était-ce l’idée, mais Farhadi échoue ici encore à convaincre de ses conflits et de leurs impacts, tant beaucoup paraissent forcés et improbables dans de telles circonstances. C’en devient une succession d’épanchements et de révélations sans âme, longue, qui reprend tout des soaps, avec en supplément la prétention d’être bien plus que cela.

Everybody knows commence fort puis s’égare sur les chemins d’un thriller superficiel, comme incapable de s’élever au-dessus de son genre et de ses tropes. Paresseux et peu convaincant, ce nouveau Farhadi tient finalement uniquement grâce à l’interprétation de son duo phare, mais cela reste très insuffisant. Une grande déception.

[usr 2 size=20]

Réalisation : Asghar Farhadi
Scénario :
Avec Penélope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darín
Sortie française le 9 mai 2018
Thriller, drame

A l’occasion du mariage de sa soeur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au coeur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut