[Critique] L’espion qui m’a larguée : la comédie d’action de l’été

Alors que l’été 2018 marque la sortie de l’impressionnant Mission Impossible : Fallout, on peut aussi compter sur son lot de divertissements estivaux tout aussi réussis. L’Espion qui m’a larguée fait partie de ceux-là, la comédie d’action séduisant par sa générosité et son casting dont l’amusement ne fait aucun doute.

Avec L’Espion qui m’a larguée, on peut se réjouir de la générosité et l’efficacité de l’action. Sans être aussi impressionnante que d’autres dans ses séquences de course-poursuite notamment, le film de Susanna Fogel parvient à maintenir un rythme sans temps mort dont les scènes de combat, elles, sont très convaincantes, joliment chorégraphiées, dans une mise en scène hyper dynamique qui ne nuit pour autant pas à leur lisibilité.

Rien de bien neuf, dans l’idée, avec cette nouvelle variation de la comédie d’action qui repose en grande partie sur le décalage entre l’over-the-top complet de son intrigue d’espionnage et la banalité du quotidien de ses deux héroïnes. Alors, certes, on ne peut qualifier L’Espion qui m’a larguée de comédie follement originale, mais en tant que telle, elle réussit presque tout ce qu’elle entreprend en matière d’action et d’humour. On peut saluer la performance de son casting (à l’exception de Kev Adams en chauffeur uber insupportable), Kate McKinnon et Mila Kunis excellent, aussi bien par leur sens du tempo comique que par leur naturel surprenant. Qu’il arrive de craindre que McKinnon hérite du rôle clownesque sans nuance, quitte à forcer le trait, il est rassurant de constater que ce n’est pas le cas ici ! L’amitié des deux héroïnes n’est à aucun moment remise en question et cela permet au film de préserver une tonalité positive plaisante, au point d’en devenir attachant.

Plus convenue, l’intrigue d’espionnage ne fait pas dans la complexité et s’appuie sur des twists dont l’efficacité reste limitée. Dès lors, on peut regretter un petit ventre mou passé la première partie, à mesure qu’on perd en second degré et rentre de front dans le thriller d’espionnage. L’association entre thriller d’espionnage et comédie romantique empêche parfois de s’investir entièrement dans l’un, comme dans l’autre : c’est le revers de la médaille quand on s’attache avant tout au duo principal formé par Audrey et Morgan, finalement, les petits-amis, on n’y prête guère attention.

L’Espion qui m’a larguée ne surprend pas par son originalité, mais séduit par sa générosité et la puissance comique de son duo d’actrices principales. Définitivement la comédie d’action de l’été !

[usr 3,5 size=20]

Réalisation : Susanna Fogel
Scénario : Susanna Fogel, David Iserson
Avec Mila Kunis, Kate McKinnon, Justin Theroux
Sortie française le 8 août 2018
Comédie, Action

Audrey et Morgan, deux trentenaires vivant à Los Angeles, se retrouvent embarquées malgré elles dans une conspiration internationale lorsque l’ex-petit ami d’Audrey débarque à son appartement poursuivie par une équipe d’assassins. Les deux jeunes femmes sont contraintes d’échapper à leurs poursuivants à travers toute l’Europe, tout en tentant de sauver le monde avec l’aide d’un agent au charme « so british ».

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut