L'ombre d'Emily

Avec L’Ombre d’Emily, Paul Feig réalise un thriller surprenant qui fait la part belle à ses deux actrices principales. Anna Kendrick et Blake Lively se livrent à un duel riche en retournements de situation, digne des thrillers les plus capillotractés comme des soaps les plus improbables !

Un mélange des genres détonnant

Le synopsis et le contenu promotionnel de L’Ombre d’Emily promettait un thriller sombre et glamour, mais le réalisateur de Spy, Les Flingueuses ou SOS Fantômes (2016) a su y insuffler un sacré souffle de comédie. Et c’est bien ce jeu permanent de rupture de tons et de registres fait finalement tout le charme du film ! En thriller néo-noir, L’Ombre d’Emily fait bonne figure bien qu’il évoque très vite et de très près le Gone Girl de David Fincher. Contrairement à ce dernier toutefois, la version de Feig ne s’attache pas tant à la satire de la vie conjugale moderne qu’à celle d’une figure de femme fatale, incarnée à l’écran par l’excellente Blake Lively.

Maintenant, si on isole chacune des facettes du film, sans doute peut-on leur trouver quantité de reproches et notamment pointer du doigt l’invraisemblance de l’intrigue policière. Mais la réussite L’Ombre d’Emily repose avant tout sur cette combinaison de comédie noire, thriller, de soap voire encore de comédie romantique. Le scénario tire ainsi le parti de chacune de ses situations, non pas pour exécuter avec application toutes les attentes des spectateurs, mais pour systématiquement aller au bout de ce qui, généralement, serait seulement suggéré. Au risque de provoquer malgré tout quelques rires involontaires… Les excès du film n’en font pas forcément un film si imprévisible que cela, mais garantissent une expérience tellement ludique qu’elle en devient presque jubilatoire.

Comédie de caractères

La force évidente du film tient en son duo principal. Autour d’une association de caractères que tout oppose, une formule d’ailleurs bien connue des comédies de Feig, L’Ombre d’Emily développe une relation complexe et étrangement fascinante. L’alchimie entre Anna Kendrick et Blake Lively fait tout le piquant et la tension de ce jeu de rapports de force en perpétuelle évolution. L’intelligence du scénario consiste à déstabiliser et déconstruire jusqu’aux limites du grotesque ses figures archétypales (féminines) du cinéma, celui de la mère au foyer parfaite ménagère et de la femme “fatale” d’affaire. Une démarche qui ne s’embarrasse pas de subtilité en s’appuyant notamment sur des effets de mise en scène accentués et une bande-sonore (et musicale) qui force presque toujours le trait.

La narration procède par effets de cascade et de bascule, tout comme la comédie joue énormément de ruptures de ton, en déclinant ainsi ses personas de femmes de thriller : la détective, la femme fantôme, la femme fatale… en redistribuant les cartes en permanence ! De fait, le film donne l’impression d’un démarrage à contretemps, pour gagner en puissance à mesure qu’on progresse. Si le personnage de Blake Lively ne sort pas entièrement de sa référence dans sa trajectoire, celui d’Anna Kendrick séduit véritablement par son évolution surprenante et à l’image de toutes les combinaisons folles du film. En revanche, le perdant de l’histoire est le mari qui en comparaison, pâtit de sa fadeur au point qu’on regrette qu’il ait tant d’importance dans le film.

L’Ombre d’Emily n’est pas aussi noir qu’annoncé et fait notamment forte impression par sa puissance comique. En assumant totalement ses excès, le film de Paul Feig prend le risque du ridicule et risque de perdre quelques spectateurs en cours de route. Pour autant, rien de tel qu’un thriller acide et drôle, soapesque et démesuré, porté par un excellent duo d’actrices pour passer un bon moment !

(3,5 / 5)

Réalisation : Paul Feig
Scénario : Jessica Sharzer, Darcey Bell (d’après l’œuvre de)
Avec Anna Kendrick, Blake Lively, Henry Golding
Sortie française le 26 septembre 2018
Thriller, policier

Stephanie cherche à découvrir la vérité sur la soudaine disparition de sa meilleure amie Emily.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.