A Star Is Born

Pour la première fois à la réalisation, Bradley Cooper s’attèle à A Star Is Born, le troisième remake du film de 1937. Ce drame fait la part belle à son duo iconique et étonnamment attachant et confirme les talents d’actrice de Lady Gaga.

Un duo sensationnel

A Star Is Born a tout d’une fable hollywoodienne dont la force émotionnelle ne tient qu’à sa complète sincérité. Entendre par là que le film n’ironise pas sur son sujet et préfère au cynisme une histoire et des personnages aussi simples que beaux. Pourtant, à évoquer la « star » system, puisqu’il est bien question de cela, on aurait pu s’attendre à une charge virulente vis-à-vis de l’écrasement des artistes qui n’ont pas l’image ou de leur honnêteté artistique, au profit de ce qui « marche ». A Star Is Born n’édulcore pour autant pas tant son sujet et dessine, en creux, l’hypocrisie globale d’un véritable marché de la musique. À ce titre, le film compose étrangement entre l’état de fait sinistre du recyclage des stars par le « système » et le ton très positif de son histoire d’amour, toute métaphorique qu’elle soit.

Avec ce film, l’enjeu central de la pop réside dans cette tension entre authenticité et image, illustrée naturellement par le duo Cooper/Gaga. Et quel duo ! Sacrée performance de ces deux-là, d’acting comme de chanson, dont la rencontre et la romance font d’entrée l’impression d’une évidence. A Star Is Born est certainement l’une des romances les plus attachantes de ces dernières années, à peine contredite par les changements de trajectoire de l’un et de l’autre.

Au cœur de la pop

Comme dans une chanson et surtout, un concert, A Star Is Born est aussi plein de ces jolis moments qui comptent, parce qu’ils révèlent tout à coup un peu de la beauté de deux personnages imparfaits, mais positifs. Qu’il s’agisse d’une performance sur scène ou d’une conversation nocturne dans un parking, le film montre alors, à l’intérieur même du star system et de ses projecteurs, l’origine intime de ce qui constitue aussi la magie de tout ce qui est « pop ». Un sentiment sincère, partagé, dont l’expression dans cette chanson, ce film, ce livre, tient de l’évidence au point que nous nous y reconnaîtrons toutes et tous. On appréciera d’ailleurs quelques solides titres de la bande-originale du film !

Pour cette raison, A Star Is Born ne sacrifie pas la beauté de ses personnages et préserve, dans la romance essentiellement, cette sorte de première authenticité. Maintenant, on peut émettre quelques réserves vis-à-vis de l’évolution de l’intrigue, en sorte d’élégie, qui risque alors de prendre un peu trop le parti de cette figure du rock qui a bien moins d’écho chez le spectateur actuel que celle de Lady Gaga. C’est alors peut-être dans ses derniers instants que le film en dit finalement le plus sur la pop music, en nuançant l’habituelle critique du recyclage perçu comme épuisement du sens et de l’authenticité de l’œuvre. De quoi justifier le film en lui-même !

Bradley Cooper signe avec A Star Is Born un film populaire poignant dont la force réside avant tout dans son excellent duo de personnages. Une réussite !

(3,5 / 5)

Réalisation : Bradley Cooper
Scénario : Eric Roth, Will Fetters, Bradley Cooper, William A. Wellman (d’après l’œuvre de), Robert Carson (d’après l’œuvre de)
Avec Lady Gaga, Bradley Cooper, Sam Elliott
Sortie française le 3 octobre 2018
Drame, Romance

Star de country un peu oubliée, Jackson Maine découvre Ally, une jeune chanteuse très prometteuse. Tandis qu’ils tombent follement amoureux l’un de l’autre, Jack propulse Ally sur le devant de la scène et fait d’elle une artiste adulée par le public. Bientôt éclipsé par le succès de la jeune femme, il vit de plus en plus de mal son propre déclin…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.